Podcasts sur l'histoire

Connecticut - Histoire

Connecticut - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Connecticut

Une rivière de la Nouvelle-Angleterre et l'un des 13 États d'origine.

(Gon : cpl. 45 ; a. 1 12-pdr., 2 9-pdr.)

Le premier Connecticut, une télécabine, a été construit à Skenesborough, N.Y., en 1776 pour servir avec l'armée continentale sur le lac Champlain. Commandée par le capitaine de l'armée Grant, elle rejoint la flotte du général Benedict Arnold le 20 août 1776 et prend part à la bataille de l'île Valcour les 11, 12 et 13 octobre 1776. Cette action de la flotte sur le lac Champlain retarde efficacement l'avancée britannique du Canada, et gagné pour les États-Unis un temps précieux pour renforcer leurs forces qui a rendu possible la victoire américaine décisive à Saratoga le 17 octobre 1777. Menacée de capture à Split Rock le dernier jour de la bataille, le Connecticut a été brûlé sur ordre d'Arnold pour empêcher sa capture par l'ennemi.


Connecticut - Histoire

1614--Adriaen Block, représentant les Hollandais, remonte le fleuve Connecticut.
1633--Les Hollandais érigent un fort, la Maison de (Bonne) Espérance, sur le futur site de Hartford.
1633--John Oldham et d'autres explorent et commercent le long de la rivière Connecticut. La colonie de Plymouth envoie William Holmes fonder un poste de traite à Windsor.
1634--Wethersfield fondé par des gens du Massachusetts.
1634--Les premiers anglais arrivent à Windsor.
1635--Fort érigé à Saybrook par Lion Gardiner.
1635--Un groupe de Dorchester, dans le Massachusetts, se joint à l'établissement de Windsor.
1636--Thomas Hooker et sa compagnie partent de Newtown (Cambridge), Massachusetts pour fonder Hartford.
1637--Guerre Pequot. Le capitaine John Mason mène les colons à une victoire décisive.
1638--New Haven Colony établie par John Davenport et Theophilus Eaton.
1639--Ordonnances fondamentales du Connecticut adoptées par les hommes libres de Hartford, Wethersfield et Windsor John Haynes a choisi le premier gouverneur.
1643--Le Connecticut se joint à la formation de la Confédération de la Nouvelle-Angleterre.
1646--New London fondée par John Winthrop, Jr.
1650--Code de lois élaboré par Roger Ludlow et adopté par le législateur.
1662--John Winthrop, Jr. obtient une charte pour le Connecticut.
1665--Union des colonies de New Haven et du Connecticut terminée.
1665--La ​​première division de n'importe quelle ville du Connecticut--Séparation de Lyme de Saybrook.
1675-76--Le Connecticut participe à la guerre du roi Philippe qui s'est déroulée dans le Rhode Island et le Massachusetts.
1687--Andros suppose que la règle sur l'épisode de Connecticut Charter Oak se produit.
1689--Le Connecticut reprend son gouvernement sous charte.
1701--Collegiate School autorisé par l'Assemblée générale.
1708--La ​​plate-forme Saybrook permet aux églises de se joindre à des consociations régionales.
1717--New Haven State House érigée sur le vert.
1717--Collegiate School déménage à New Haven appelé Yale l'année suivante.
1740--Fabrication de ferblanterie commencée à Berlin par Edward et William Pattison.
années 1740--Hauteur du "Grand Réveil" religieux.
1745--Les troupes du Connecticut dirigées par Roger Wolcott aident à capturer Louisbourg.
1755--Journal du Connecticutde New Haven, le premier journal de la colonie, imprimé par James Parker à New Haven.
1763--Brick State House érigée sur New Haven Green.

1764-- Courant du Connecticut, le plus ancien journal américain en existence à ce jour, lancé à Hartford par Thomas Green.
1765--Forte opposition au Stamp Act.
1766--Le gouverneur Thomas Fitch qui a refusé de rejeter le Stamp Act battu par William Pitkin.
1767--Thomas et Samuel Green lancent un journal qui, après de nombreux changements, devient New Haven Journal-Courrier.
1774--Le Connecticut étend officiellement sa juridiction sur la zone de la Susquehanna Company dans le nord de la Pennsylvanie.
1774--Silas Deane, Eliphalet Dyer et Roger Sherman représentent le Connecticut au premier congrès continental.
1775--Plusieurs milliers de miliciens se précipitent vers le Massachusetts dans "Lexington Alarm."
1775--Les hommes du Connecticut aident à planifier et à effectuer la saisie de Ft. Ticonderoga.
1775--Le premier moulin à poudre dans le Connecticut a démarré à East Hartford.
1776--Samuel Huntington, Roger Sherman, William Williams et Oliver Wolcott signent la Déclaration d'indépendance. La grande majorité des habitants du Connecticut sous le gouverneur Jonathan Trumbull soutiennent la Déclaration.
1777--Les troupes britanniques du général Tryon attaquent Danbury.
1779--Les troupes britanniques du général Tryon attaquent New Haven, Fairfield et Norwalk.
1781--L'attaque de Benedict Arnold sur New London et Groton implique un massacre à Fort. Griswold.
1781--Washington et Rochambeau s'entretiennent à Webb House à Wethersfield.
1783--La ​​réunion de 10 membres du clergé anglican à Glebe House, Woodbury, conduit à la consécration de l'évêque Samuel Seabury et au début de l'Église épiscopale protestante aux États-Unis.
1784--Tapping Reeve a créé la première faculté de droit des États-Unis à Litchfield.
1784--Les premières villes du Connecticut incorporées--Hartford, Middletown, New Haven, New London et Norwich.
1784--Le gouverneur Trumbull se retire du poste de gouverneur.
1784--Le Connecticut cède la région de Westmoreland à la Pennsylvanie.
1784--Acte adopté prévoyant l'émancipation à l'âge de vingt-cinq ans de tous les Noirs nés après mars 1784.
1785--Premier registre et manuel publiés.
1787--Oliver Ellsworth, William Samuel Johnson et Roger Sherman sont les représentants du Connecticut à la Convention constitutionnelle de Philadelphie.
1788--La ​​convention à Hartford approuve la Constitution fédérale par 128-40 voix.
1789--Oliver Ellsworth et William Samuel Johnson commencent leur service en tant que premiers sénateurs américains du Connecticut.
1792--Première société de routes à péage, de New London à Norwich, constituée en société.
1792--Premières banques établies à Hartford, New London et New Haven.
1793-96--Old State House, Hartford, érigé par Charles Bulfinch.
1795--Les terres de la réserve occidentale du Connecticut (maintenant le nord-est de l'Ohio) se sont vendues pour 1 200 000 $ et le produit de la vente a été utilisé pour établir le fonds scolaire.
1795--Première compagnie d'assurance constituée sous le nom de Mutual Assurance Company de la ville de Norwich.
1796--Thomas Hubbard commence Courrier à Norwich. En 1860, le papier se confond avec le Bulletin du matin et continue comme Norwich Bulletin présenter.
1799--Eli Whitney obtient son premier contrat de mousquet fédéral au cours de la prochaine décennie et développe un système de pièces interchangeables, applicable aux industries.
1802--L'industrie du laiton a commencé à Waterbury par Abel Porter et ses associés.
1806--Premier dictionnaire anglais important aux États-Unis publié par Noah Webster.
1810--Hartford Fire Insurance Company incorporée.
1812--Joseph Barber commence Registre colombien à New Haven. En 1911 combiné avec New Haven S'inscrire et continue comme S'inscrire présenter.
1812-14--La ​​guerre de 1812 impopulaire dans le Connecticut, les nouvelles manufactures, en particulier les textiles, explosent.
1814--Convention de Hartford tenue à Old State House.
1815--Premier voyage en bateau à vapeur sur la rivière Connecticut jusqu'à Hartford.
1817--Fédéralistes vaincus par les réformateurs dans la révolution politique.
1817--Thomas Gallaudet a trouvé une école pour les sourds à Hartford.
1817--Hartford Fois fondée par Frederick D. Bolles et John M. Niles.
1818--La ​​nouvelle constitution adoptée par convention à Hartford et approuvée par les électeurs met fin au système de l'église établie.
1820--Le capitaine Nathaniel Palmer de Stonington découvre le continent de l'Antarctique.
1822--Le capitaine John Davis de New Haven devient le premier homme à mettre le pied sur le continent antarctique.
1823--Washington College (maintenant Trinity) fondé à Hartford.
1827--"New" State House érigée à New Haven Ithiel Town, architecte.
1828--Farmington Canal ouvert.
1831--Université wesleyenne fondée à Middletown.
1831--Fondation de la compagnie d'assurance mutuelle de Hartford.
1832--Premier chemin de fer du Connecticut incorporé comme Boston, Norwich et New London.
1835--Revolver breveté par Colt.
1835--Music Vale Seminary, première école de musique américaine, fondée à Salem par Oramel Whittlesey.
1838--Chemin de fer achevé entre New Haven et Hartford.
1839-41--Les Amistad affaire.

années 1840 et années 1850--Pic de la chasse à la baleine depuis les ports du Connecticut et surtout depuis New London.
1842--Wadsworth Atheneum, Hartford, premier musée d'art public, créé.
1843--Charles Goodyear développe un procédé de vulcanisation pour le caoutchouc.
1843--Droits civils des juifs protégés par une loi garantissant des privilèges égaux avec les chrétiens dans la formation de sociétés religieuses.
1844--Dr. Horace Wells utilise l'anesthésie à Hartford.
1846--Connecticut Mutual Life Insurance Company, la première compagnie d'assurance-vie, affrété dans le Connecticut.
1847--Première station d'expérimentation agricole américaine--à Yale.
1848--Esclavage aboli dans le Connecticut.
1849--Premier collège d'enseignants fondé à New Britain (maintenant Central Connecticut State University).
1851--Phoenix Mutual Life Insurance Company a démarré (sous un autre nom) à Hartford.
1853--Aetna Life Insurance Company a commencé à Hartford.
1860--Lincoln parle dans plusieurs villes du Connecticut.
1861-65--Environ 55 000 hommes servent dans l'armée de l'Union William Buckingham, gouverneur de guerre.
1864--Travelers Insurance émet sa première police.
1865--Fondation de la compagnie d'assurance-vie générale du Connecticut.
1868--Atterrissage à Groton donné par le Connecticut à l'U.S. Navy pour une station navale en avril.
1875--Hartford est devenue la seule capitale.
1877--Premier central téléphonique au monde ouvert à New Haven.
1879--Le nouveau bâtiment du Capitole à Hartford a été achevé par Richard Upjohn, architecte.
1881--Fondation du Storrs Agricultural College (devenue l'Université du Connecticut en 1939).
1890--L'élection contestée oblige Morgan Bulkeley à continuer deux années supplémentaires en tant que gouverneur (1891-93).
1897--Fabrication d'automobiles commencée par Pope Manufacturing Company de Hartford.
1900--Premier sous-marin de la marine des États-Unis, Hollande, construit par Electric Boat Co.
1901--Première loi d'État américaine réglementant la vitesse des automobiles.
1902--La ​​Convention constitutionnelle a tenu la nouvelle constitution proposée rejetée lors d'un référendum à l'échelle de l'État.
1905--L'Assemblée générale a adopté une loi sur les logements publics ordonnant un service complet et égal dans tous les lieux d'hébergement public.
1907--La ​​première troupe de scouts du Connecticut (Troupes 1) a été établie à East Hartford.
1910--NOUS. La Coast Guard Academy déménage à New London.
1911--Connecticut College for Women fondé à New London.
1917--NOUS. École de sous-marins de la marine officiellement établie à la base navale de New London, Groton.
1917- 18--Environ 67 000 hommes du Connecticut servent pendant la Première Guerre mondiale.
1920--Université de New Haven fondée.
1927--Université de Bridgeport fondée.
1932--St. Joseph College fondé à West Hartford.
1936--Les inondations causent d'énormes dégâts dans la vallée de la rivière Connecticut.
1938--L'ouragan et les inondations provoquent de lourdes pertes en vies humaines et en biens.
1938--Première section de Merritt Parkway ouverte.
1939--Première section de Wilbur Cross Parkway inaugurée.
1941-45--Environ 210 000 hommes du Connecticut servent dans la Seconde Guerre mondiale.
1943-- L'Assemblée générale a établi la Commission interraciale, reconnue comme la première agence statutaire des droits civiques du pays.
1944--L'incendie de la tente du cirque Ringling Brothers à Hartford a fait 168 morts.
1947--Adoption de la loi sur les pratiques équitables en matière d'emploi Interdisant la discrimination dans l'emploi.
1950-52--Environ 52 000 hommes du Connecticut servent dans la guerre de Corée,
1954--Nautile, le monde premier sous-marin à propulsion atomique, lancé à Groton.
1955--De graves inondations causent de lourds dégâts et des pertes de vie.
1955--Le théâtre commémoratif de Shakespeare a ouvert ses portes à Stratford.
1957--Université de Hartford fondée.
1957--Terrain cassé pour le premier bâtiment dans la zone de réaménagement de Oak Street à New Haven.
1958-- Ouverture de l'autoroute à péage Connecticut de 129 milles.
1959--L'Assemblée générale vote pour abolir le gouvernement du comté (entrée en vigueur en 1960) également pour abolir les tribunaux de justice locaux et établir des tribunaux de district.
1960--Terrain cassé pour le premier bâtiment dans la zone de réaménagement de la rue Front à Hartford, maintenant connue sous le nom de Place de la Constitution.
1961--Un nouveau système de cour de circuit de l'État entre en vigueur.
1962-75--Environ 104 000 hommes et femmes du Connecticut ont servi dans les forces armées pendant la guerre du Vietnam.
1964--L'Assemblée générale crée six districts du Congrès à peu près égaux en population.
1965--Convention constitutionnelle tenue. Nouvelle Constitution approuvée par les électeurs.
1966--Premières élections tenues pour l'Assemblée générale redistribuée en vertu de la nouvelle Constitution.
1972--En vertu d'un amendement constitutionnel adopté en 1970, l'Assemblée générale a tenu sa première session annuelle depuis 1886.
1974--Ella Grasso, première femme élue gouverneur du Connecticut.
1978--Les plaidoiries et les tribunaux pour mineurs deviennent une partie de la cour supérieure.
1982--Cour d'appel créée par un amendement constitutionnel (en vigueur le 1er juillet 1983.)
1990--Eunice S. Groark, première femme élue lieutenant-gouverneur du Connecticut.
2001-- La Commission de redistribution crée cinq districts du Congrès en raison des changements de population nationaux identifiés dans le recensement de 2000. 2005--Le Connecticut est le premier État à adopter des unions civiles pour les couples de même sexe sans y être ordonné par un tribunal.
2006--M. Jodi Rell devient la deuxième femme gouverneur du Connecticut élue à part entière.

L'année de
qualification
Nom État Mandat
1789
1797
1801
1809
1817
1825
1829
1837
1841
1841
1845
1849
1850
1853
1857
1861
1865
1869
1877
1881
1881
1885
1889
1893
1897
1901
1909
1913
1921
1923
1929
1933
1945
1953
1961
1963
1969
1974
1977
1981
1989
1993
2001
George Washington
John Adams
Thomas Jefferson
James Madison
James Monroe.
John Quincy Adams
Andrew Jackson
Martin Van Buren
W.H. Harrison 1
John Tyler
James Knox Polk
zachary taylor 2
Millard Fillmore
Franklin Pierce
James Buchanan
Abraham Lincoln 3
Andrew Johnson
Ulysse S. Grant
Rutherford B. Hayes
James A. Garfield 4
Chester A. Arthur
Grover Cleveland
Benjamin Harrison
Grover Cleveland
William McKinley 5
Théodore Roosevelt
William H. Taft
Woodrow Wilson
Warren G. Harding 6
Calvin Coolidge
Herbert C. Hoover
Franklin D. Roosevelt 7
Harry S. Truman
Dwight D. Eisenhower
John F. Kennedy 8
Lyndon B. Johnson 9
Richard M. Nixon 10
Gerald R. Ford 11
Jimmy Carter
Ronald Reagan
George Bush
William J. Clinton
George W. Bush
Virginie
Massachusetts
Virginie
Virginie
Virginie
Massachusetts
Tennessee
New York
Ohio
Virginie.
Tennessee
Louisiane
New York
New Hampshire
Pennsylvanie
Illinois
Tennessee
Illinois
Ohio
Ohio
New York
New York
Indiana
New York
Ohio
New York
Ohio
New Jersey
Ohio
Massachusetts
Californie
New York
Missouri
Pennsylvanie
Massachusetts
Texas
New York
Michigan
Géorgie
Californie
Texas
Arkansas
Texas
8 ans.
4 ans.
8 ans.
8 ans.
8 ans.
4 ans.
8 ans.
4 ans.
1 mètre
3 ans. 11 m.
4 ans.
1 an. 4 mètres 5 jours
2 ans. 7 m. 26 jours
4 ans.
4 ans.
4 ans. 1 mètre 10 j.
3 ans. 10 mètres. 20 jours
8 ans.
4 ans.
6 mètres 15 j.
3 ans. 5 mètres 15 j.
4 ans.
4 ans.
4 ans.
4 ans. 6 mètres 9 j.
7 ans. 5 mètres 21 j.
4 ans.
8 ans.
2 ans. 4 mètres 27 j.
5 ans. 7 m. 4 jours.
4 ans.
12 ans. 1 mètre 8 j.
7 ans. 9 mètres 9 j.
8 ans.
2 ans. 10 mètres. 2 j.
5 ans. 1 mètre 29 j.
5 ans. 6 mètres 20 j.
2 ans. 5 mètres 11 j.
4 ans.
8 ans.
4 ans.
8 ans.

1 Décédé en fonction, le 4 avril 1841, et a été remplacé par le vice-président Tyler.

2 Mort en fonction, le 9 juillet 1850, et a été remplacé par le vice-président Fillmore.

3 Assassiné le 14 avril 1865 et remplacé par le vice-président Johnson, le 15 avril 1865.

4 Décédé le 19 septembre 1881, des suites d'un assassin, et succédé par le vice-président Arthur.

5 Mort le 14 septembre 1901, de blessures par assassin, et a été remplacé par le vice-président Roosevelt.

6 Décédé en fonction, le 2 août 1923, et a été remplacé par le vice-président Coolidge.

7 Décédé en fonction, le 12 avril 1945, et a été remplacé par le vice-président Truman.

8 Assassiné le 22 novembre 1963 et remplacé par le vice-président Lyndon B. Johnson.

9 A accédé à la Présidence le 22 novembre 1963 élu Président le 3 novembre 1964.

10 Elu le 5 novembre 1968, réélu le 7 novembre 1972 a démissionné le 9 août 1974.

11 A accédé à la Présidence le 9 août 1974.

VICE-PRÉSIDENTS DES ÉTATS-UNIS

L'année de
qualification
Nom État
1789
1797
1801
1805
1813
1817
1825
1833
1837
1841
1845
1849
1853
1857
1861
1865
1869
1873
1877
1881
1885
1889
1893
1897
1901
1905
1909
1913
1921
1925
1929
1933
1941
1945
1949
1953
1961
1965
1969
1973
1974
1977
1981
1989
1993
2001
John Adams
Thomas Jefferson
Aaron Burr
George Clinton 1
Elbridge Gerry 2
Daniel D. Tompkins
John C. Calhoun 3
Martin Van Buren
Richard M. Johnson
John Tyler 4
George M. Dallas
Millard Fillmore 5
William R. Roi 1
John C. Breckinridge
Hannibal Hamlin
Andrew Johnson 6
Schuyler Colfax
Henri Wilson 1
William A. Wheeler
Chester A. Arthur 7
Thomas A. Hendricks 1
Levi P. Morton
Adlai E. Stevenson
Garret A. Hobart 1
Théodore Roosevelt 8
Charles W. Fairbanks
James S. Sherman 1
Thomas R. Marshall
Calvin Coolidge 9
Charles G. Dawes
Charles Curtis
John N. Garner
Henry A. Wallace
Harry S. Truman 10
Alben W. Barkley
Richard M. Nixon
Lyndon B. Johnson 11
Hubert H. Humphrey
Spiro T. Agnew 12
Gerald R. Ford 13
Nelson A. Rockefeller 14
Walter F. Mondale
George Bush
Dan Quayle
Albert A. Gore
Richard B. Cheney
Massachusetts
Virginie
New York
New York
Massachusetts
New York
Caroline du Sud
New York
Kentucky
Virginie
Pennsylvanie
New York
Alabama
Kentucky
Maine
Tennessee
Indiana
Massachusetts
New York
New York
Indiana
New York
Illinois
New Jersey
New York
Indiana
New York
Indiana
Massachusetts
Illinois
Kansas
Texas
Iowa
Missouri
Kentucky
Californie
Texas
Minnesota
Maryland
Michigan
New York
Minnesota
Texas
Indiana
Tennessee
Wyoming

2 Décédé en fonction, le 23 novembre 1814.

3 A démissionné le 28 décembre 1832, pour devenir sénateur américain.

4 Est devenu président par la mort de Harrison.

5 Est devenu président par la mort de Taylor.

6 Est devenu président par la mort de Lincoln.

7 Devient président par la mort de Garfield.

8 Est devenu président par la mort de McKinley.

9 Est devenu président par la mort de Harding.

10 Devient président par la mort de Roosevelt.

11 Devenu président à la mort de John F. Kennedy, le 22 novembre 1963.

12 Élu le 5 novembre 1968 réélu le 7 novembre 1972 démissionne le 10 octobre 1973.

13 Premier vice-président nommé par le président et confirmé par le Congrès conformément au 25e amendement à la Constitution des États-Unis a prêté serment le 6 décembre 1973 a succédé à la présidence le 9 août 1974 lors de la démission de Richard M. Nixon .

14 Nommé vice-président par le président Ford le 20 août 1974, confirmé par le Sénat le 10 décembre 1974, confirmé par la Chambre et prêté serment le 19 décembre 1974.


Connecticut - Histoire

Histoire ancienne

Alors que le Connecticut a été exploré pour la première fois par les Hollandais, qui ont fondé des postes de traite, les premières colonies permanentes ont été établies par des puritains anglais du Massachusetts, à partir de 1633.

Dès le début, le Connecticut a joui d'une grande indépendance politique, proclamant dans ses Ordres fondamentaux de 1639 un principe démocratique de gouvernement basé sur la volonté du peuple. Ces ordres fondamentaux auraient été la première constitution écrite d'un gouvernement démocratique, c'est pourquoi le Connecticut est aujourd'hui surnommé « l'État constitutionnel ».

L'agriculture et le commerce étaient les principales activités des colons du XVIIe siècle, mais en raison des terres limitées, les habitants du Connecticut se sont rapidement tournés vers la fabrication.

Pendant la Révolution américaine, le Connecticut a donné librement de son sang et de sa richesse. Ses soldats étaient sur la ligne de bataille de Québec à la Caroline.C'est le général Israel Putnam à la bataille de Bunker Hill qui a crié : « Ne tirez pas jusqu'à ce que vous voyiez le blanc de leurs yeux ! L'espion patriote Nathan Hale, alors qu'il était sur le point d'être pendu par les Britanniques, a déclaré: "Je regrette de n'avoir qu'une vie à perdre pour mon pays."

Pour George Washington, le Connecticut était « l'État de provision » en raison des fournitures apportées à son armée par le gouverneur Jonathan Trumbull - le seul gouverneur colonial, d'ailleurs, à soutenir la cause de l'indépendance de l'Amérique vis-à-vis de la Grande-Bretagne.

De 1703 à 1875, le Connecticut a eu deux sessions capitales de l'Assemblée générale réunies alternativement à Hartford et à New Haven. Depuis lors, la capitale est Hartford.

  • États-Unis COMPLET
  • Connecticut COMPLET

Climat

Dans le climat tempéré du Connecticut, la température moyenne en janvier est d'environ 26 °F (−3 °C) et la majeure partie de l'État reçoit environ 35 à 45 pouces (890 à 1 145 mm) de neige chaque année. Dans le nord-ouest, cependant, les chutes de neige moyennes dépassent 75 pouces (1 900 mm). La neige peut rester au sol jusqu'en mars, mais les périodes de douceur et les pluies la font généralement fondre plus tôt dans l'année. Les étés se situent en moyenne entre 21 et 24 °C (70 et 75 °F), avec des vagues de chaleur occasionnelles entraînant des températures diurnes supérieures à 32 °C (90 °F). Les précipitations, d'une moyenne de 75 à 100 mm (3 à 4 pouces) par mois, sont uniformément réparties. Les parties côtières ont des hivers un peu plus chauds et des étés plus frais que l'intérieur, et les hautes terres du nord-ouest sont suffisamment élevées pour avoir des hivers plus frais et plus longs avec des chutes de neige plus abondantes. Parfois, des ouragans ont causé des inondations et d'autres dommages, en particulier le long du littoral. Des tornades et des orages violents se produisent parfois dans la vallée de la rivière Connecticut.

Mark Twain, un résident de longue date de Hartford, aurait très bien pu penser au Connecticut lorsqu'il a inventé la scie désormais largement appropriée: "Si vous n'aimez pas le temps, attendez une minute." La variabilité est peut-être la caractéristique météorologique la plus marquée de l'État. Vague de froid et canicule, orages et beau temps peuvent s'alterner hebdomadairement voire quotidiennement.


Contenu

Le Connecticut est bordé au sud par Long Island Sound, à l'ouest par New York, au nord par le Massachusetts et à l'est par Rhode Island. La capitale de l'État et la quatrième plus grande ville est Hartford, et les autres grandes villes (par population) incluent Bridgeport, New Haven, Stamford, Waterbury, Norwalk, Danbury, New Britain, Greenwich et Bristol. Le Connecticut est légèrement plus grand que le pays du Monténégro. Il y a 169 villes incorporées dans le Connecticut.

Le plus haut sommet du Connecticut est Bear Mountain à Salisbury dans le coin nord-ouest de l'État. Le point culminant se trouve juste à l'est de l'intersection du Connecticut, du Massachusetts et de New York (42°3′ N, 73°29′ W), sur le versant sud du mont Frissell, dont le sommet se trouve à proximité, dans le Massachusetts. [15] À l'extrême opposé, de nombreuses villes côtières ont des zones situées à moins de 6 m (20 pieds) au-dessus du niveau de la mer.

Le Connecticut a une longue histoire maritime et une réputation basée sur cette histoire, mais l'État n'a pas de front de mer direct (techniquement parlant). La côte du Connecticut se trouve sur Long Island Sound, qui est un estuaire. L'accès de l'État à l'océan Atlantique ouvert se fait à la fois à l'ouest (vers New York) et à l'est (vers la « course » près de Rhode Island). Cette situation offre de nombreux ports sûrs contre les tempêtes océaniques, et de nombreux navires transatlantiques cherchent l'ancre dans le détroit de Long Island lorsque les cyclones tropicaux passent au large de la côte est supérieure. [ citation requise ]

La rivière Connecticut traverse le centre de l'État et se jette dans le détroit de Long Island. La région métropolitaine la plus peuplée de l'État se trouve dans la vallée de la rivière Connecticut. Malgré la taille relativement petite du Connecticut, il présente de grandes variations régionales dans son paysage, par exemple, dans le nord-ouest de Litchfield Hills, il présente des montagnes vallonnées et des fermes équestres, tandis que dans les zones à l'est de New Haven le long de la côte, le paysage comprend des marais côtiers, plages et activités maritimes à grande échelle.

Les zones rurales et les petites villes du Connecticut dans les coins nord-est et nord-ouest de l'État contrastent fortement avec ses villes industrielles telles que Stamford, Bridgeport et New Haven, situées le long des autoroutes côtières de la frontière de New York à New London, puis vers le nord jusqu'au Connecticut Rivière à Hartford. De nombreuses villes du nord-est et du nord-ouest du Connecticut s'articulent autour d'un green. Près du vert se trouvent généralement des symboles visuels historiques des villes de la Nouvelle-Angleterre, tels qu'une église blanche, une maison de réunion coloniale, une taverne ou une auberge coloniale, plusieurs maisons coloniales, etc., établissant un aspect historique pittoresque maintenu à la fois pour la préservation historique et le tourisme . De nombreuses régions du sud et de la côte du Connecticut ont été construites et reconstruites au fil des ans et ressemblent moins visuellement à la Nouvelle-Angleterre traditionnelle.

La frontière nord de l'État avec le Massachusetts est marquée par le Southwick Jog ou Granby Notch, un détour carré d'environ 2,5 miles (4,0 km) dans le Connecticut. L'origine de cette anomalie est clairement établie dans une longue série de différends et d'accords temporaires qui ont finalement été conclus en 1804, lorsque les habitants du sud de Southwick ont ​​cherché à quitter le Massachusetts, et la ville a été divisée en deux. [16] [17]

La frontière sud-ouest du Connecticut, où elle jouxte l'État de New York, est marquée par une poignée dans le comté de Fairfield, contenant les villes de Greenwich, Stamford, New Canaan, Darien et des parties de Norwalk et Wilton. Cette irrégularité dans la frontière est le résultat de différends territoriaux à la fin du XVIIe siècle, culminant avec l'abandon par New York de sa revendication sur la zone, dont les résidents se considéraient comme faisant partie du Connecticut, en échange d'une zone équivalente s'étendant vers le nord de Ridgefield au Massachusetts. frontière, ainsi que la revendication incontestée de Rye, New York. [18]

Le mont Frissell est le point culminant de l'État.

Climat Modifier

Le Connecticut se situe à la zone de transition approximative entre l'extrémité sud du climat continental humide et la partie nord du climat subtropical humide. Le nord du Connecticut connaît généralement un climat avec des hivers froids avec des chutes de neige modérées et des étés chauds et humides. L'extrême sud et la côte du Connecticut a un climat avec des hivers frais avec un mélange de pluie et de neige peu fréquente, et les longs étés chauds et humides typiques de la moyenne et de la basse côte Est.

Le Connecticut connaît un modèle de précipitations assez uniforme avec des précipitations / chutes de neige réparties sur les 12 mois. Le Connecticut a en moyenne 56 % d'ensoleillement possible (supérieur à la moyenne nationale des États-Unis), avec une moyenne de 2 400 heures d'ensoleillement par an. [20]

Le début du printemps (avril) peut varier de légèrement frais (40 à 50 degrés F) à chaud (65 à 70 degrés F), tandis que le milieu et la fin du printemps (fin avril/mai) sont chauds. Fin mai, le bâtiment Bermuda High crée un flux d'air tropical chaud et humide vers le sud, apportant des conditions météorologiques chaudes dans tout l'État, avec des maximales moyennes à New London de 81 °F (27 °C) et 85 °F (29 °C ) dans les écluses de Windsor au plus fort de l'été à la fin juillet. À l'occasion, des vagues de chaleur avec des pics allant de 90 à 100 °F (38 °C) se produisent dans le Connecticut. Bien que les étés soient ensoleillés dans le Connecticut, les orages d'été rapides peuvent apporter de brèves averses avec du tonnerre et des éclairs. Parfois, ces orages peuvent être violents et l'état est généralement en moyenne d'une tornade par an. [21] Pendant la saison des ouragans, les restes des cyclones tropicaux affectent occasionnellement la région, bien qu'un coup direct soit rare.

Le temps généralement associé à la saison d'automne commence généralement en octobre et dure jusqu'aux premiers jours de décembre. Les températures quotidiennes élevées en octobre et novembre vont des années 50 à 60 (Fahrenheit) avec des nuits dans les années 40 et 30 supérieures. Le feuillage coloré commence dans les parties nord de l'État début octobre et se déplace vers le sud et l'est pour atteindre le sud-est du Connecticut début novembre. Cependant, les régions situées à l'extrême sud et côtières ont plus de chênes et de caryers (et moins d'érables) et sont souvent moins colorées que les régions situées au nord. En décembre, les maximums diurnes sont de l'ordre de 40 ° F pour une grande partie de l'État, et les minimums moyens pendant la nuit sont en dessous de zéro.

Les hivers (de décembre à la mi-mars) sont généralement froids du sud au nord dans le Connecticut. Le mois le plus froid (janvier) a des températures moyennes élevées allant de 38 °F (3 °C) dans les basses terres côtières à 33 °F (1 °C) dans les parties intérieures et nord de l'État. Les chutes de neige annuelles moyennes varient d'environ 60 pouces (1 500 mm) dans les altitudes les plus élevées de la partie nord de l'État à seulement 20-25 pouces (510-640 mm) le long de la côte sud-est du Connecticut (Branford à Groton). En règle générale, tout endroit situé au nord ou à l'ouest de l'Interstate 84 reçoit le plus de neige, pendant une tempête et tout au long de la saison. La plupart du Connecticut a moins de 60 jours de couverture neigeuse. La neige tombe généralement de fin novembre à fin mars dans la partie nord de l'État et de début décembre à mi-mars dans les parties sud et côtières de l'État.

La température record du Connecticut est de 106 °F (41 °C) qui s'est produite à Danbury le 15 juillet 1995, la plus basse record est de -32 °F (-36 °C) qui s'est produite dans le village de Northwest Hills Falls le 16 février 1943, et Coventry le 22 janvier 1961. [22]

Températures mensuelles élevées et basses normales pour diverses villes du Connecticut (°F)
Ville Jan fév Mar avr Peut juin juil août SEP oct nov déc
Bridgeport 38/24 40/25 47/32 58/41 68/51 77/61 83/67 81/67 75/59 64/48 53/38 43/30
Hartford 35/18 38/20 47/28 60/38 71/48 79/57 85/63 83/61 75/53 63/42 51/33 40/24
[23] [24]

Flore Modifier

Les forêts se composent d'un mélange de forêts côtières du nord-est de chênes dans les régions méridionales de l'État, aux forêts hautes de la Nouvelle-Angleterre et d'Acadie dans les parties nord-ouest de l'État. Le laurier des montagnes (Kalmia latifolia) est la fleur de l'État et est originaire des basses crêtes de plusieurs parties du Connecticut. Rosebay Rhododendron (Rhododendron maximum) est également originaire des hautes terres orientales du Connecticut et la forêt d'État de Pachaug abrite le Rhododendron Sanctuary Trail. Le cèdre blanc de l'Atlantique (Chamaecyparis thyoides) se trouve dans les zones humides du sud de l'État. Le Connecticut a un cactus indigène (Opuntia humifusa), trouvé dans les zones côtières sablonneuses et les collines basses. Plusieurs types d'herbes de plage et de fleurs sauvages sont également originaires du Connecticut. [25] Le Connecticut s'étend sur les zones de rusticité USDA 5b à 7a. Le Connecticut côtier est la vaste zone de transition où les plantes les plus méridionales et subtropicales sont cultivées. Dans certaines communautés côtières, le Magnolia grandiflora (magnolia du sud), les myrtes de crêpe, les palmiers broussailleux (Sabal minor), les palmiers à aiguilles (Rhapidophyllum hystrix) et d'autres conifères à feuilles larges sont cultivés en petit nombre. [ citation requise ]

Premières personnes Modifier

Le nom Connecticut est dérivé du mot Mohegan-Pequot qui a été traduit par "long fleuve à marée" et "sur le long fleuve", [26] se référant à la rivière Connecticut. Les preuves de la présence humaine dans la région du Connecticut remontent à 10 000 ans. Les outils en pierre étaient utilisés pour la chasse, la pêche et le travail du bois. Semi-nomades dans leur mode de vie, ces peuples se déplaçaient de façon saisonnière pour profiter des diverses ressources de la région. Ils partageaient des langues basées sur l'algonquin. [27] La ​​région du Connecticut était habitée par de multiples tribus amérindiennes qui peuvent être regroupées en Nipmuc, Sequin ou « River Indians » (qui comprenaient les Tunxis, Schaghticoke, Podunk, Wangunk, Hammonasset et Quinnipiac), les Mattabesec ou « Confédération Wappinger" et les Pequot-Mohegan. [28] Certains de ces groupes continuent de résider dans le Connecticut, y compris les Mohegans, les Pequots et les Paugusetts. [29]

Période coloniale Modifier

Le premier explorateur européen du Connecticut était le Hollandais Adriaen Block, [30] qui a exploré la région en 1614. Les commerçants de fourrures néerlandais ont ensuite remonté la rivière Connecticut, qu'ils ont appelée Versche Rivier ("Fresh River"), et ont construit un fort à Dutch Point à Hartford qu'ils nommèrent "House of Hope" (néerlandais : Huis van Hoop). [31]

La colonie du Connecticut était à l'origine un certain nombre de colonies distinctes et plus petites à Windsor, Wethersfield, Saybrook, Hartford et New Haven. Les premiers colons anglais arrivèrent en 1633 et s'installèrent à Windsor, puis à Wethersfield l'année suivante. [32] John Winthrop le Jeune du Massachusetts a reçu une commission pour créer la colonie de Saybrook à l'embouchure de la rivière Connecticut en 1635. [33]

Le corps principal des colons est venu dans un grand groupe en 1636. Il s'agissait de puritains de la colonie de la baie du Massachusetts dirigés par Thomas Hooker, qui a établi la colonie du Connecticut à Hartford. [34] La colonie de Quinnipiack [35] a été établie par John Davenport, Theophilus Eaton et d'autres à New Haven en mars 1638. La colonie de New Haven avait sa propre constitution appelée "L'accord fondamental de la colonie de New Haven", signée en juin. 4, 1639. [36]

Les colonies ont été établies sans l'approbation officielle de la Couronne anglaise, et chacune était une entité politique indépendante. [37] En 1662, Winthrop a voyagé en Angleterre et a obtenu une charte de Charles II qui a uni les règlements de Connecticut. [38] Les établissements coloniaux historiquement importants comprenaient Windsor (1633), Wethersfield (1634), Saybrook (1635), Hartford (1636), New Haven (1638), Fairfield (1639), Guilford (1639), Milford (1639), Stratford (1639), Farmington (1640), Stamford (1641) et New London (1646).

La guerre Pequot a marqué le premier affrontement majeur entre les colons et les Amérindiens en Nouvelle-Angleterre. Les Pequots ont réagi avec une agression croissante contre les colonies coloniales sur leur territoire, tout en prenant simultanément des terres aux tribus Narragansett et Mohegan. Les colons ont répondu à un meurtre en 1636 avec un raid sur un village Pequot sur Block Island les Pequots ont assiégé la garnison de la colonie de Saybrook cet automne, puis ont attaqué Wethersfield au printemps 1637. Les colons ont déclaré la guerre aux Pequots, ont organisé une bande de milices et alliés des tribus Mohegan et Narragansett, et ont attaqué un village Pequot sur la rivière Mystic, avec des estimations de nombre de morts allant de 300 à 700 Pequots. Après avoir subi une autre perte majeure lors d'une bataille à Fairfield, les Pequots ont demandé une trêve et des conditions de paix. [39]

Les limites occidentales du Connecticut ont été sujettes à changement au fil du temps. Le traité de Hartford avec les Hollandais a été signé le 19 septembre 1650, mais il n'a jamais été ratifié par les Britanniques. Selon elle, la limite ouest du Connecticut s'étendait au nord de Greenwich Bay sur une distance de 20 milles (32 km), [40] [41] « à condition que ladite ligne ne se trouve pas à moins de 10 milles de la rivière Hudson ». [40] [41] Cet accord a été observé par les deux parties jusqu'à ce que la guerre éclate entre l'Angleterre et les Pays-Bas en 1652. Le conflit a continué concernant les limites coloniales jusqu'à ce que le duc d'York capture la Nouvelle-Pays-Bas en 1664. [40] [41]

D'autre part, la charte originale du Connecticut en 1662 lui accordait tout le territoire de la « mer du Sud », c'est-à-dire de l'océan Pacifique. [42] La plupart des concessions royales coloniales étaient pour de longues bandes est-ouest. Le Connecticut a pris sa subvention au sérieux et a établi un neuvième comté entre la rivière Susquehanna et la rivière Delaware, nommé comté de Westmoreland. Cela a abouti aux brèves guerres pennamites avec la Pennsylvanie. [43]

Yale College a été créé en 1701, fournissant au Connecticut une institution importante pour éduquer le clergé et les dirigeants civils. [44] L'église congrégationaliste a dominé la vie religieuse dans la colonie et, par extension, les affaires de la ville dans de nombreuses régions. [45]

Avec plus de 600 miles de côtes, y compris le long de ses rivières navigables, [46] pendant les années coloniales, le Connecticut a développé les antécédents d'une tradition maritime qui produira plus tard des booms dans la construction navale, le transport maritime, le soutien naval, la production de fruits de mer et la navigation de plaisance.

Les documents historiques mentionnent le Tryall comme le premier navire construit dans la colonie du Connecticut, en 1649 sur un site de la rivière Connecticut dans l'actuelle Wethersfield. [47] Au cours des deux décennies qui ont précédé 1776 et la Révolution américaine, les chantiers navals du Connecticut ont lancé environ 100 sloops, goélettes et bricks selon une base de données des registres des douanes américaines tenue en ligne par le Mystic Seaport Museum, le plus grand étant le Patient de 180 tonnes. Mary a été lancée à New Haven en 1763. [48] Le premier phare du Connecticut a été construit en 1760 à l'embouchure de la Tamise avec le New London Harbour Lighthouse. [49]

Révolution américaine Modifier

Le Connecticut a désigné quatre délégués au deuxième congrès continental qui ont signé la déclaration d'indépendance : Samuel Huntington, Roger Sherman, William Williams et Oliver Wolcott. [50] La législature du Connecticut a autorisé l'équipement de six nouveaux régiments en 1775, à la suite des affrontements entre les réguliers britanniques et la milice du Massachusetts à Lexington et Concord. Il y avait quelque 1 200 soldats du Connecticut présents à la bataille de Bunker Hill en juin 1775. [51] En 1775, David Bushnell inventa la Tortue qui, l'année suivante, lança la première attaque sous-marine de l'histoire, sans succès contre un navire de guerre britannique ancré à New le port d'York. [52]

En 1777, les Britanniques apprirent que l'armée continentale était ravitaillée à Danbury et débarquèrent un corps expéditionnaire d'environ 2 000 hommes à Westport. Cette force a ensuite marché vers Danbury et détruit des maisons et une grande partie du dépôt. Les troupes de l'armée continentale et les milices dirigées par le général David Wooster et le général Benedict Arnold les ont engagées lors de leur marche de retour à Ridgefield en 1777. [53] Pour l'hiver 1778-1779, le général George Washington a décidé de diviser l'armée continentale en trois divisions encerclant New York, où le général britannique Sir Henry Clinton avait pris ses quartiers d'hiver. [54] Le général de division Israel Putnam a choisi Redding comme quartier de campement d'hiver pour quelque 3 000 réguliers et miliciens sous son commandement. Le campement de Redding a permis aux soldats de Putnam de garder le dépôt de ravitaillement réapprovisionné à Danbury et de soutenir toutes les opérations le long de Long Island Sound et de la vallée de la rivière Hudson. [55] Certains des hommes étaient des vétérans du camp d'hiver à Valley Forge, Pennsylvanie, l'hiver précédent. Les soldats du camp de Redding ont subi des pénuries d'approvisionnement, des températures froides et une neige abondante, certains historiens surnommant le campement « Connecticut's Valley Forge ». [56]

L'État a également été le site de lancement d'un certain nombre de raids contre Long Island orchestrés par Samuel Holden Parsons et Benjamin Tallmadge, [57] et a fourni des hommes et du matériel pour l'effort de guerre, en particulier à l'armée de Washington à l'extérieur de New York. Le général William Tryon fit un raid sur la côte du Connecticut en juillet 1779, en se concentrant sur New Haven, Norwalk et Fairfield. [58] New London et Groton Heights ont été attaqués en septembre 1781 par Benedict Arnold, qui était devenu un traître aux Britanniques. [59]

Au début de la Révolution américaine, le Congrès continental a assigné Nathaniel Shaw Jr.de New London en tant qu'agent naval chargé de recruter des corsaires pour saisir les navires britanniques selon les opportunités, avec près de 50 opérant sur la Tamise, ce qui a finalement attiré les représailles de la force britannique dirigée par Arnold. [60]

19ème siècle Modifier

Début de la période nationale et révolution industrielle Modifier

Le Connecticut a ratifié la Constitution des États-Unis le 9 janvier 1788, devenant le cinquième État. [61]

L'État a prospéré pendant la période qui a suivi la Révolution américaine, alors que des usines et des usines textiles étaient construites et que les ports maritimes prospéraient grâce au commerce [62] et à la pêche. Après que le Congrès ait établi en 1790 le prédécesseur du US Revenue Cutter Service qui allait évoluer en US Coast Guard, le président Washington a nommé Jonathan Maltbie comme l'un des sept maîtres chargés de faire respecter les réglementations douanières, Maltbie surveillant la côte sud de la Nouvelle-Angleterre avec un sloop de coupe nommé Argus. [63]

En 1786, le Connecticut a cédé un territoire au gouvernement américain qui est devenu une partie du Territoire du Nord-Ouest. L'État a conservé des terres s'étendant sur la partie nord de l'Ohio actuelle appelée la réserve occidentale du Connecticut. [64] La section de la Réserve de l'Ouest a été colonisée en grande partie par des gens du Connecticut et ils ont apporté des noms de lieux du Connecticut en Ohio.

Le Connecticut a conclu des accords avec la Pennsylvanie et New York qui ont éteint les revendications territoriales dans les limites de ces États et créé le Connecticut Panhandle. L'état a alors cédé la réserve occidentale en 1800 au gouvernement fédéral, [64] qui l'a amenée à ses limites actuelles (autres que des ajustements mineurs avec le Massachusetts).

Pour la première fois en 1800, les charpentiers du Connecticut ont lancé plus de 100 navires en une seule année. Au cours de la décennie suivante, au seuil des hostilités renouvelées avec la Grande-Bretagne qui ont déclenché la guerre de 1812, les chantiers navals du Connecticut ont construit près de 1 000 navires, le tronçon le plus productif de toutes les décennies du XIXe siècle. [48]

Pendant la guerre, les Britanniques lancèrent des raids à Stonington et dans l'Essex et bloquèrent les navires sur la Tamise. Isaac Hull, originaire de Derby, est devenu la figure navale la plus connue du Connecticut à se faire connaître pendant le conflit, en tant que capitaine de l'USS Constitution.

Le blocus britannique pendant la guerre de 1812 a nui aux exportations et renforcé l'influence des fédéralistes qui s'opposaient à la guerre. [65] La cessation des importations de Grande-Bretagne a stimulé la construction d'usines pour fabriquer des textiles et des machines. Le Connecticut a été reconnu comme un centre majeur de fabrication, en partie grâce aux inventions d'Eli Whitney et d'autres premiers innovateurs de la révolution industrielle. [66]

La guerre a conduit au développement de tondeuses rapides qui ont aidé à étendre la portée des marchands de la Nouvelle-Angleterre vers les océans Pacifique et Indien. La première moitié du XIXe siècle a également vu une augmentation rapide de la chasse à la baleine, New London devenant l'un des trois plus grands ports d'attache de l'industrie de la Nouvelle-Angleterre après Nantucket et New Bedford. [67]

L'État était connu pour son conservatisme politique, caractérisé par son parti fédéraliste et le Yale College of Timothy Dwight. Les principaux intellectuels étaient Dwight et Noah Webster, [68] qui ont compilé son grand dictionnaire à New Haven. Les tensions religieuses ont polarisé l'État, alors que l'Église congrégationaliste luttait pour maintenir les points de vue traditionnels, en alliance avec les fédéralistes. L'échec de la Convention de Hartford en 1814 a nui à la cause fédéraliste, le Parti démocrate-républicain prenant le contrôle en 1817. [69]

Le Connecticut était régi par les « Ordonnances fondamentales » depuis 1639, mais l'État a adopté une nouvelle constitution en 1818. [70]

Ère de la guerre civile Modifier

Les fabricants du Connecticut ont joué un rôle majeur dans l'approvisionnement des forces de l'Union en armes et en fournitures pendant la guerre civile. L'État a fourni 55 000 hommes, formés en trente régiments complets d'infanterie, dont deux dans les troupes de couleur des États-Unis, avec plusieurs hommes du Connecticut devenant généraux. La Marine a attiré 250 officiers et 2 100 hommes, et Gideon Welles, originaire de Glastonbury, était secrétaire de la Marine. James H. Ward de Hartford a été le premier officier de la marine américaine tué pendant la guerre de Sécession. [71] Les pertes du Connecticut comprenaient 2 088 tués au combat, 2 801 morts de maladie et 689 morts dans les camps de prisonniers confédérés. [72] [73] [74]

Un élan d'unité nationale en 1861 a amené des milliers de personnes à affluer aux couleurs de chaque ville et de chaque ville. Cependant, alors que la guerre est devenue une croisade pour mettre fin à l'esclavage, de nombreux démocrates (en particulier les catholiques irlandais) se sont retirés. Les démocrates ont pris une position pro-esclavagiste et ont inclus de nombreux Copperheads prêts à laisser le Sud faire sécession. L'élection intensément disputée de 1863 pour le poste de gouverneur a été remportée de justesse par les républicains. [75] [76]

Deuxième révolution industrielle Modifier

La vaste industrie du Connecticut, sa population dense, son terrain plat et sa richesse ont encouragé la construction de chemins de fer à partir de 1839. En 1840, 102 milles (164 km) de ligne étaient en service, passant à 402 milles (647 km) en 1850 et 601 milles ( 967 km) en 1860. [77]

Le New York, New Haven and Hartford Railroad, appelé le Nouveau Havre ou "The Consolidated", est devenu la compagnie ferroviaire dominante du Connecticut après 1872. J. P. Morgan a commencé à financer les principaux chemins de fer de la Nouvelle-Angleterre dans les années 1890, divisant le territoire afin qu'ils ne soient pas en concurrence. Le New Haven a acheté 50 petites entreprises, y compris des lignes de bateaux à vapeur, et a construit un réseau de métros légers (chariots électrifiés) qui a assuré le transport interurbain pour tout le sud de la Nouvelle-Angleterre. En 1912, le New Haven exploitait plus de 3 200 km de voies ferrées avec 120 000 employés. [78]

Alors que les navires à passagers à vapeur proliféraient après la guerre de Sécession, Noank produirait les deux plus grands construits dans le Connecticut au XIXe siècle, avec le bateau à aubes à vapeur en bois de 332 pieds Rhode Island lancé en 1882, et le bateau à aubes de 345 pieds Connecticut sept. des années plus tard. Les chantiers navals du Connecticut lanceraient plus de 165 navires à vapeur au XIXe siècle. [48]

En 1875, le premier central téléphonique au monde a été établi à New Haven. [79]

20e siècle Modifier

Première Guerre mondiale Modifier

Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en 1914, le Connecticut est devenu un important fournisseur d'armes pour l'armée américaine en 1918, 80% des industries de l'État produisaient des biens pour l'effort de guerre. [80] Remington Arms à Bridgeport produisait la moitié des cartouches pour armes légères utilisées par l'armée américaine, [81] avec d'autres fournisseurs majeurs, dont Winchester à New Haven et Colt à Hartford. [82]

Le Connecticut était également un important fournisseur de la marine américaine, avec Electric Boat recevant des commandes pour 85 sous-marins, [83] Lake Torpedo Boat construisant plus de 20 sous-marins, [84] et le Groton Iron Works construisant des cargos. [85] Le 21 juin 1916, la Marine a fait de Groton le site de sa base sous-marine et de son école de la côte Est.

L'État a soutenu avec enthousiasme l'effort de guerre américain en 1917 et 1918 avec d'importants achats d'obligations de guerre, une nouvelle expansion de l'industrie et l'accent mis sur l'augmentation de la production alimentaire dans les fermes. Des milliers de groupes étatiques, locaux et bénévoles se sont mobilisés pour l'effort de guerre et ont été coordonnés par le Conseil de défense de l'État du Connecticut. [86] Les fabricants ont été confrontés à des pénuries de main-d'œuvre. L'American Brass and Manufacturing Company de Waterbury fonctionnait à demi-capacité, de sorte que le gouvernement fédéral a accepté de mettre des soldats en congé pour y travailler. [87]

Entre-deux-guerres Modifier

En 1919, J. Henry Roraback a lancé la Connecticut Light & Power Co. [88] qui est devenue le principal service public d'électricité de l'État. En 1925, Frederick Rentschler a incité la création de Pratt & Whitney à Hartford pour développer des moteurs pour avions. La société est devenue un important fournisseur militaire pendant la Seconde Guerre mondiale et l'un des trois principaux fabricants de moteurs à réaction au monde. [89]

Le 21 septembre 1938, la tempête la plus destructrice de l'histoire de la Nouvelle-Angleterre a frappé l'est du Connecticut, tuant des centaines de personnes. [90] L'œil du "Long Island Express" est passé juste à l'ouest de New Haven et a dévasté le littoral du Connecticut entre Old Saybrook et Stonington de la pleine force du vent et des vagues, même s'ils étaient partiellement protégés par Long Island. L'ouragan a causé des dommages considérables aux infrastructures, aux maisons et aux entreprises. À New London, un voilier de 500 pieds (150 m) a été conduit dans un complexe d'entrepôts, provoquant un incendie majeur. De fortes pluies ont provoqué l'inondation de la rivière Connecticut au centre-ville de Hartford et d'East Hartford. On estime que 50 000 arbres sont tombés sur les routes. [91]

Seconde Guerre mondiale Modifier

L'avènement du prêt-bail à l'appui de la Grande-Bretagne a aidé à sortir le Connecticut de la Grande Dépression, [92] avec l'État un centre de production majeur pour les armes et les fournitures utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Connecticut a fabriqué 4,1% du total des armements militaires américains produits pendant la guerre, se classant neuvième parmi les 48 États, [93] avec des usines majeures dont Colt [94] pour les armes à feu, Pratt & Whitney pour les moteurs d'avion, Chance Vought pour les avions de chasse, Hamilton Standard pour les hélices, [95] et Electric Boat pour les sous-marins et les bateaux PT. [96] À Bridgeport, General Electric a produit une nouvelle arme importante pour combattre les chars : le bazooka. [97]

Le 13 mai 1940, Igor Sikorsky effectua un vol libre du premier hélicoptère pratique. [98] L'hélicoptère a vu une utilisation limitée dans la Seconde Guerre mondiale, mais la future production militaire a fait de l'usine de Stratford de Sikorsky Aircraft le plus grand site de fabrication du Connecticut au début du 21ème siècle. [99]

Expansion économique après la Seconde Guerre mondiale

Le Connecticut a perdu quelques usines en temps de guerre après la fin des hostilités, mais l'État a participé à une expansion générale d'après-guerre qui comprenait la construction d'autoroutes [100] et a entraîné une croissance de la classe moyenne dans les zones suburbaines.

Prescott Bush a représenté le Connecticut au Sénat américain de 1952 à 1963, son fils George H.W. Bush et son petit-fils George W. Bush sont tous deux devenus présidents des États-Unis. [101] En 1965, le Connecticut a ratifié sa constitution actuelle, remplaçant le document qui avait servi depuis 1818. [102]

En 1968, l'exploitation commerciale a commencé pour la centrale nucléaire du Connecticut Yankee à East Haddam en 1970, la centrale nucléaire de Millstone a commencé à fonctionner à Waterford. [103] En 1974, le Connecticut a élu le gouverneur démocrate Ella T. Grasso, qui est devenue la première femme dans un État à être élue gouverneur sans être l'épouse ou la veuve d'un gouverneur précédent. [104]

Fin du 20e siècle Modifier

La dépendance du Connecticut vis-à-vis de l'industrie de la défense a posé un défi économique à la fin de la guerre froide. La crise budgétaire qui en a résulté a aidé à élire Lowell Weicker comme gouverneur sur un ticket de tiers en 1990. Le remède de Weicker était un impôt sur le revenu de l'État qui s'est avéré efficace pour équilibrer le budget, mais seulement à court terme. Il ne s'est pas présenté pour un second mandat, en partie à cause de cette décision politiquement impopulaire. [105]

En 1992, la construction initiale a été achevée sur Foxwoods Casino dans la réserve de Mashantucket Pequots dans l'est du Connecticut, qui est devenu le plus grand casino de l'hémisphère occidental. Mohegan Sun a suivi quatre ans plus tard. [106]

Début du 21ème siècle Modifier

En 2000, le candidat présidentiel Al Gore a choisi le sénateur Joe Lieberman comme colistier, marquant la première fois qu'un billet présidentiel d'un grand parti comprenait une personne de confession juive. [107] Gore et Lieberman ont perdu cinq voix de moins que George W. Bush et Dick Cheney au Collège électoral. Lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001, 65 résidents de l'État ont été tués, pour la plupart des résidents du comté de Fairfield qui travaillaient au World Trade Center. [108] En 2004, le gouverneur républicain John G. Rowland a démissionné au cours d'une enquête pour corruption, plaidant plus tard coupable à des accusations fédérales. [109] [110] Le Connecticut a été frappé par trois tempêtes majeures en un peu plus de 14 mois en 2011 et 2012, les trois causant d'importants dégâts matériels et des pannes d'électricité. L'ouragan Irene a frappé le Connecticut le 28 août et les dégâts ont totalisé 235 millions de dollars. [111] Deux mois plus tard, le " Halloween nor'easter " a laissé tomber la neige étendue sur les arbres, ayant pour résultat des branches cassées et des troncs qui ont endommagé des lignes électriques certaines régions étaient sans électricité pendant 11 jours. [112] L'ouragan Sandy a eu des vents de force tempête tropicale lorsqu'il a atteint le Connecticut le 29 octobre 2012. [113] Les vents de Sandy ont provoqué des ondes de tempête dans les rues et coupé l'électricité à 98 % des foyers et des entreprises, causant plus de 360 ​​millions de dollars de dommages. [114]

Le 14 décembre 2012, Adam Lanza a abattu 26 personnes à l'école primaire Sandy Hook de Newtown, puis s'est suicidé. [115] Le massacre a stimulé les efforts renouvelés des militants pour des lois plus strictes sur la possession d'armes à l'échelle nationale. [116]


Calendrier de la conférence :

9:00: Remarques d'ouverture

Stephen Armstrong, président de l'ASCH

9:20: Études portoricaines/latinos : ce qui est inclus dans le nouveau cours

Nitza Diaz-Candelo, conseillère pédagogique, State Education Resource Center (SERC)

9:40: Keynote : Encadrer l'expérience latino du Connecticut

Dr Stephen Pitti, professeur d'histoire et d'études américaines, Université de Yale, directeur, Yale Center for the Study of Race, Indigeneity, and Transnational Migration

10:35: Table ronde : Organisation latino dans le Connecticut

Panélistes :
Kevin Diaz, directeur et fondateur, MovimientoCulturalCT
Milagros Ortiz, organisateur communautaire, No More Slumlords

11:20: Explorer l'activisme portoricain et latino, à l'intérieur et à l'extérieur de la classe

Dr Anne Gebelein, professeure agrégée en résidence, études latino-américaines et caribéennes, Université du Connecticut Directrice associée, El Instituto

12:00: Enseignement des études portoricaines, latinos et afro-américaines

Nataliya Braginsky, Lycée métropolitain, New Haven
Allison Norrie, école secondaire Andrew Warde, Fairfield
Adrian Solis, Lycée technique Abbott, Danbury

1:10: Thèmes et supports pédagogiques : ségrégation et logement dans le Connecticut

Dr. Fiona Vernal, professeure agrégée d'histoire, Université du Connecticut

2:00: Communautés portoricaines du Connecticut : relever les défis de la migration, Ouragans et politique des États-Unis

Dr Charles Venator Santiago, professeur agrégé de sciences politiques, Université du Connecticut
Fernando Betancourt, directeur exécutif, San Juan Center, Hartford

3:00: Keynote: Réflexions sur les études latino, portoricaines, noires et afro-américaines

Dr Paul Ortiz, professeur d'histoire, Université de Floride Directeur, Samuel Proctor Oral History Program

Pour vous inscrire à cet événement, cliquez ici.

Les étudiants du secondaire et du collégial peuvent y assister gratuitement, mais doivent toujours s'inscrire.

Pour plus d'informations sur cet événement, contactez

Des informations sur les conférences passées peuvent être trouvées sous l'onglet Événements ci-dessus, ou cliquez ici.

Depuis 1970, l'Association pour l'étude de l'histoire du Connecticut (ASCH) a promu l'étude de l'histoire du Connecticut par le biais de réunions et de conférences. En 1974, ASCH a commencé à publier Histoire du Connecticut, avec un changement de titre en 2014 pour Revue de l'histoire du Connecticut. C'est la seule revue universitaire à comité de lecture consacrée à l'histoire du Connecticut. Nos réunions, conférences et les Revue de l'histoire du Connecticutdesservent de nombreux groupes différents : universitaires, professionnels des musées et des sociétés historiques, passionnés d'histoire, étudiants diplômés et éducateurs.


Instructions pour la soumission à l'examen de l'histoire du Connecticut

Contactez l'éditeur :
Marie McDaniel, Ph.D.
Éditeur, Revue de l'histoire du Connecticut
Professeur d'histoire, Southern CT State University
Salle Engleman
501, rue Crescent, New Haven CT 06515

Adresse postale pour les livres à réviser :
Professeur Peter Baldwin
Département d'histoire, Salle des bois
Université du Connecticut
241, chemin Glenbrook, U-4103
Storrs, CT 06269-4103

Le contenu de la revue est indexé dans Academic Search Alumni Edition Academic Search Complete Academic Search Premier Academic Search Ultimate America: History and Life Current Abstracts MainFile MasterFILE Complete MasterFILE Elite MasterFILE Premier TOC Premier. Le contenu en texte intégral est disponible gratuitement pour les abonnés et pour d'autres moyennant des frais chez JSTOR.

Revue de l'histoire du Connecticut est publié par l'University of Illinois Press, qui gère les abonnements et les adhésions à l'ASCH.


Faites une visite virtuelle en souvenir de la Grande Guerre

Pour en savoir plus sur les collections du musée et les expositions, suivez les liens dans notre “Spotlight on Exhibits“. Vous pouvez également consulter ces ressources spéciales liées au Musée, aux programmes et aux expositions :

    – un programme offert par le Département de l'éducation du Musée
    • Un échantillonneur du Connecticut - un nouveau programme d'éducation offert par le département d'éducation du musée

    Le Museum of Connecticut History fait partie de la Connecticut State Library.

    Le Musée sur Facebook

    En savoir plus sur le Connecticut en tant que lieu d'invention…

    Découvrez comment Samuel Colt, Elisha Root et Mark Twain figurent dans l'histoire et les ingrédients qu'il a découverts qui font du Connecticut un lieu d'invention exceptionnel à la fin du XIXe siècle.

    Colonie du Connecticut

    Robert, comte de Warwick, fut le premier propriétaire du territoire, en vertu d'une concession en 1630 du Conseil de Plymouth. Il a ensuite été détenu par Lords Say et Seal, et Lord Brooke, et d'autres, à qui le comte l'a transféré à 1631. La concession comprenait cette partie de la Nouvelle-Angleterre qui s'étend de la rivière Narragansett, cent vingt milles en ligne droite sud-ouest jusqu'à la côte, de l'océan Atlantique au Pacifique. C'est le brevet original du Connecticut.

    Au cours de cette dernière année, M. Winslow, gouverneur de Plymouth, à l'exemple de Wahquimacut, un sachem près du Connecticut, a visité la rivière et la vallée fertile par laquelle elle passe, et, après son retour, a décidé de prendre des mesures pour commencer un règlement sur ses banques.

    Pendant ce temps, les Hollandais de New York, qui avaient connu le fleuve à peu près à la même époque, dans l'intention de devancer les habitants de Plymouth, construisirent un fort à Hartford en 1633 et y placèrent deux canons. En octobre de la même année, William Holmes, qui commandait l'expédition de Plymouth, partit à bord d'un navire pour le Connecticut, portant une commission du gouverneur de Plymouth, pour se construire un fort. En atteignant le fort hollandais, Holmes fut interdit de continuer, au risque d'être mis en pièces mais, étant un homme d'esprit, il informa froidement la garnison qu'il avait une commission du gouverneur de Plymouth pour remonter la rivière, et qu'il devrait partir. Ils ont répandu leurs menaces, mais il a continué et, débarquant sur la rive ouest de la rivière, a érigé sa maison au-dessous de l'embouchure d'un affluent, à Windsor. La maison fut érigée avec la plus grande diligence et fortifiée de palissades. Les Hollandais, considérant Holmes et ses hommes comme des intrus, envoyèrent, l'année suivante, une bande de soixante-dix hommes pour les chasser du pays mais les trouvant fortement postés, ils ne poursuivirent pas.

    À l'automne 1635, une compagnie, composée de soixante hommes, femmes et enfants, des colonies de Newtown et Watertown, dans le Massachusetts, commença son voyage à travers la nature sauvage jusqu'à la rivière Connecticut. A leur arrivée, ils s'installent à Windsor, Wethersfield, et Hartford. Ils ont commencé leur voyage le 25 octobre, mais, en raison du désert qui s'étendait devant eux et étant rempli de marécages, de rivières, de collines et de montagnes, ils ont mis beaucoup de temps à traverser les rivières et à faire passer leur bétail sur eux, qu'après tous leurs efforts, l'hiver est venu sur eux avant qu'ils ne soient complètement préparés.

    Le 25 novembre, la rivière Connecticut était gelée, la neige était épaisse et la saison si orageuse, qu'un nombre considérable de bétail chassé du Massachusetts n'a pas pu être transporté de l'autre côté de la rivière, et un nombre considérable a péri. La perte des colons de Windsor, en bétail, était estimée à près de deux cents livres sterling en valeur. Les souffrances du peuple, faute de nourriture pendant l'hiver, étaient souvent sévères. Après toute l'aide qu'ils ont pu obtenir de la chasse et des Indiens, ils ont été contraints de ne subsister que de glands, de malt et de céréales.

    Au cours du même mois où les émigrants ont commencé leur voyage vers le Connecticut, John Winthrop, fils du gouverneur du Massachusetts, est arrivé à Boston avec une commission en tant que gouverneur du Connecticut, sous Lords Say et Seal, et Lord Brook, les propriétaires, et avec l'autorité d'ériger un fort à l'embouchure de la rivière Connecticut. En conséquence, peu après son arrivée, il envoya une barque de trente tonneaux, avec vingt hommes, pour prendre possession du fleuve Connecticut, et construire un fort à son embouchure. Cela a donc été érigé, et appelé Saybrook Fort, comme le règlement a été appelé Colonie de Saybrook, et qui resta indépendant jusqu'en 1644. Quelques jours après leur arrivée, un vaisseau hollandais de New Netherlands (New York) parut, pour prendre possession du fleuve mais, comme les Anglais avaient déjà monté deux canons, leur débarquement fut empêché.

    En juin 1636, les révérends Hooker et Stone, accompagnés d'un certain nombre de colons de Dorchester et de Watertown, s'installèrent dans le Connecticut. Sans guide mais une boussole, ils ont parcouru une centaine de kilomètres, à travers les montagnes et à travers les marécages et les rivières. Leur voyage, qui se faisait à pied, dura quinze jours, pendant lesquels ils vécurent du lait de leurs vaches. Ils ont conduit cent soixante têtes de bétail. Ce parti s'installa principalement à Hartford. M. Hooker et M. Stone sont devenus les pasteurs de l'église à cet endroit, et étaient tous deux des hommes et des ministres éminents.

    L'année 1637 est remarquable dans l'histoire du Connecticut, pour une guerre avec les Pequots, une tribu d'Indiens, dont le principal établissement était dans la ville actuelle de Groton. Avant cette époque, les Pequots avaient souvent agacé la colonie naissante et, dans plusieurs cas, avaient tué certains de ses habitants. En mars de cette année, le commandant du fort Saybrook, avec douze hommes, a été attaqué par eux, et trois de son groupe ont été tués. En avril, une autre partie de cette tribu a agressé les habitants de Wethersfield, alors qu'ils allaient travailler dans leurs champs, et a tué six hommes et trois femmes. Deux filles ont été prises en captivité par eux, et vingt vaches ont été tuées. Dans cet état périlleux de la colonie, un tribunal fut convoqué à Hartford, le 11 mai. Après mûre délibération, il a été déterminé que la guerre devrait être commencée contre les Pequots. Quatre-vingt-dix hommes, soit près de la moitié des hommes capables de la colonie, reçurent l'ordre d'être élevés 42 à Hartford, 30 à Windsor et dix-huit à Wethersfield.

    Avec ces troupes, ainsi que soixante-dix Indiens River et Mohegan, le capitaine John Mason, à qui fut confié le commandement de l'expédition, descendit la rivière Connecticut jusqu'à Saybrook. C'est là qu'un plan d'opérations fut formé, et agréablement auquel, le 5 juin, vers l'aube du jour, le capitaine Mason surprit l'un des principaux forts de l'ennemi, dans un endroit appelé Mystic, et maintenant la ville actuelle de Stonington. Alors qu'ils approchaient du fort, un chien aboya et un Indien, les découvrant maintenant, s'écria : 'Oh wanux ! Oh wanux !,' ou, Anglais ! Anglais !

    Les troupes ont immédiatement avancé et ont tiré. La destruction de l'ennemi devint bientôt terrible mais ils se rallièrent longuement et firent une résistance courageuse. Après un conflit sévère et prolongé, le capitaine Mason et ses troupes étant presque épuisés, et la victoire encore incertaine, il cria à ses hommes : « Il faut les brûler ! » Au même instant, saisissant un tison, il l'appliqua à un wigwam. Les flammes se sont propagées rapidement de tous les côtés et comme le soleil se levait sur la scène, cela montra que l'œuvre de destruction était terminée. Soixante-dix wigwams étaient en ruines, et entre cinq et six cents Indiens gisaient sur le sol, sanglants ou fumant dans les cendres. [Cet événement est devenu plus tard connu sous le nom de massacre des Indiens mystiques.]

    Mais, bien que la victoire fût complète, les troupes étaient maintenant dans une grande détresse. Outre deux tués, seize d'entre eux ont été blessés. Leur chirurgien, leurs médicaments et leurs provisions se trouvaient à bord de certains navires, en route vers le port de Pequot, aujourd'hui New London. En consultant ce qu'il fallait faire dans cette urgence, quelle était leur joie de discerner que leurs vaisseaux voguaient directement vers le port, sous un vent prospère ! Et peu de temps après, un détachement de près de deux cents hommes du Massachusetts et de Plymouth est arrivé pour aider à poursuivre la guerre.

    Sassacus, le grand sachem des Pequots, et ses guerriers, furent si consternés par la destruction de leur fort, qu'ils s'enfuirent vers la rivière Hudson. Les troupes les poursuivirent jusqu'à un grand marais de Fairfield, où eut lieu une autre action, où les Indiens furent entièrement vaincus. Cela a été suivi d'un traité avec les Pequots restants, au nombre d'environ deux cents, selon lequel ils ont été agréablement divisés entre les Narragansetts et les Mohegans. Ainsi se termina un conflit qui, pendant un certain temps, fut éminemment pénible pour les colonies. Cet événement de paix fut célébré, dans toute la Nouvelle-Angleterre, par une journée d'action de grâce et de louange.

    Au cours de l'expédition contre les Pequots, les Anglais firent la connaissance de Quinipiac ou New Haven et l'année suivante, en 1638, la colonisation de cette ville commença. Celle-ci et les villes voisines, peu après colonisées, se distinguèrent par le nom de Colonie de New Haven.

    Parmi les fondateurs de cette colonie, qui était la quatrième de la Nouvelle-Angleterre, se trouvait M. John Davenport, pendant quelque temps un ministre distingué à Londres. Pour éviter l'indignation de l'archevêque persécuteur Laud, il s'enfuit, en 1633, en Hollande. Entendant, alors qu'il était en exil, parler de la prospérité des colonies de la Nouvelle-Angleterre, il planifia un déménagement en Amérique. A son retour en Angleterre, M. Theophilus Eaton, un éminent marchand de Londres, avec M. Hopkins, plus tard gouverneur du Connecticut, et plusieurs autres, résolurent de l'accompagner. Ils arrivèrent à Boston en juin 1637.

    Bien que l'offre la plus avantageuse ait été faite par le gouvernement du Massachusetts, de choisir n'importe quel endroit dans leur juridiction, ils ont préféré un endroit sans les limites des colonies existantes. En conséquence, ils fixèrent New Haven comme lieu de leur future résidence et le 28 avril ils célébrèrent leur premier sabbat à l'endroit, sous un grand chêne, où M. Davenport leur prêcha.

    L'année suivante, le 24 janvier 1639, les trois villes de la rivière Connecticut, Windsor, Hartford, et Wethersfield, se trouvant en dehors des limites du brevet du Massachusetts, rassemblèrent leurs hommes libres à Hartford, se formèrent en une république distincte et adoptèrent une constitution. Cette constitution, qui a été très admirée, et qui,. pendant plus d'un siècle et demi, n'a subi que peu de changements, ordonnant qu'il y ait annuellement deux assemblées générales, l'une en avril et l'autre en septembre. En avril, les officiers du gouvernement devaient être élus par les hommes libres et se composer d'un gouverneur, d'un sous-gouverneur et de cinq ou six assistants. Les villes devaient envoyer des députés aux assemblées générales. En vertu de cette constitution, le premier gouverneur était John Haynes et Roger Ludlow le premier vice-gouverneur.

    L'exemple de la colonie du Connecticut, en formant une constitution, fut suivi, au mois de juin suivant, par le Colonie de New Haven. Les jardinières se sont réunies dans une grande grange. Entre autres règles, il a été établi que seuls les membres de l'église devaient voter, ou être élus, que tous les hommes libres de la colonie devaient se réunir et élire annuellement ses officiers et que la parole de Dieu devait être la seule règle pour ordonner les affaires de la République.

    En octobre suivant, le gouvernement s'organise, lorsque M. Eaton est choisi gouverneur. À ce poste, il fut élu chaque année jusqu'à sa mort en 1657. Aucune autre des colonies de la Nouvelle-Angleterre ne se distinguait autant pour le bon ordre et la tranquillité que la colonie de New Haven. Ses principaux hommes étaient éminents par leur sagesse et leur intégrité, et dirigeaient les affaires de la colonie avec tant de prudence, qu'elle était rarement troublée par des divisions à l'intérieur ou par des agressions des Indiens de l'extérieur. Ayant été élevés à des emplois marchands, les premiers colons appartenant à cette colonie étaient enclins à s'engager dans des poursuites commerciales, mais ils ont subi plusieurs pertes sévères, et, parmi ceux-ci, un nouveau navire de cent cinquante tonnes a été perdu en mer en 1647 , et qui a été chargé d'une cargaison précieuse, et avec des marins et des passagers de plusieurs des meilleures familles de la colonie à bord. Cette perte découragea quelque temps leurs occupations commerciales, et engagea leur attention plus particulièrement dans les emplois de l'agriculture.

    Les Hollandais de la Nouvelle-Pays-Bas se sont révélés très tôt des voisins gênants des colonies du Connecticut. En plus de revendiquer le sol aussi loin à l'est que la rivière Connecticut, ils ont pillé la propriété des colons avoisinant leur territoire, incité les Indiens aux hostilités, leur ont fourni des armes et ont autrement perturbé leur argent. Ce sont parmi les causes qui ont incité ces colonies à s'unir avec les autres colonies de la Nouvelle-Angleterre dans la mémorable confédération de 1643.

    En 1644, la petite colonie de Saybrook, qui jusqu'à présent était indépendante, était unie au Connecticut, elle ayant acheté le sol et la juridiction de George Fenwick, l'un des propriétaires, pour environ deux mille livres.

    En 1650, le gouverneur Stuyvesant conclut un traité d'amitié et de partage, à Hartford, entre les Hollandais et les Anglais. Par ce traité, les premiers renoncèrent à tout droit sur le territoire, à l'exception de la terre qu'ils occupaient alors. Une ligne divisionnaire a également été établie et des promesses ont été échangées pour demeurer en paix.

    L'harmonie des deux peuples ne fut cependant pas de longue durée. Une guerre éclata en 1652 entre l'Angleterre et la Hollande, profitant de laquelle, et malgré son engagement, Stuyvesant, était-il entendu, complotait pour renverser les Anglais. Ninigret, le célèbre sachem de. les Narragansetts, ennemi rusé et implacable des colonies, passèrent l'hiver 1652-1652 à New York avec le gouverneur hollandais. Les colonies s'alarment.

    Une réunion des commissaires a été convoquée, et une majorité a décidé la guerre contre les Hollandais mais, le Massachusetts, refusant de fournir son quota, avait empêché les hostilités. Le Connecticut et New Haven, indignés de la voie suivie par le Massachusetts, demandèrent de l'aide à Cromwell, alors protecteur d'Angleterre, et, en 1654, quatre ou cinq navires furent dépêchés pour réduire les Hollandais. La paix, cependant, a été conclue entre la Hollande et l'Angleterre avant l'arrivée de la flotte. Au cours de cette année, la législature du Connecticut a séquestré les maisons hollandaises, les terres et les propriétés de toutes sortes à Hartford, date à laquelle cette dernière n'a poursuivi aucune autre réclamation en Nouvelle-Angleterre. .

    Charles II a été rétabli sur le trône en 1660, après quoi, le Connecticut, exprimant sa loyauté, a demandé une charte. C'était dans le cœur du roi de rejeter sa demande mais, providentiellement, pour ainsi dire, son agent, le gouverneur Winthrop, alla faire pression sur sa requête, et présenta au monarque une bague qui avait appartenu à Charles Ier, et par lui avait été donné à son grand-père. Cet acte de courtoisie gagna tellement le cœur du roi, qu'il donna non seulement une charte libérale à la colonie, mais confirma la constitution même que le peuple avait adoptée. La date de cette charte était le 30 mai 1662. Sous ce régime, le peuple du Connecticut vécut et prospéra jusqu'à l'adoption de la présente constitution en 1818, pour une période de cent cinquante-six ans.

    Cette charte incluait New Haven et la majeure partie du territoire de Rhode Island. Mais le premier refusa catégoriquement de s'unir, et cette opposition persista jusqu'en 1665, lorsqu'un consentement réticent fut obtenu, et les deux ne firent qu'un. En 1663, Charles conféra une charte au Rhode Island et aux plantations de Providence, qui, cependant, comme elle comprenait une portion de territoire déjà concédée au Connecticut, jeta les bases d'une controverse entre les deux colonies, qui dura près de soixante ans.

    Des calamités de la guerre du roi Philip, en 1675, impliquant les colonies de la Nouvelle-Angleterre, le Connecticut était relativement exempté, mais elle a rapidement répondu aux demandes d'aide qui lui étaient adressées dans cette période sombre de l'histoire de la Nouvelle-Angleterre. Ses capitaines étaient courageux et ses soldats inflexibles lors de la terrible bataille des marais avec les Narragansetts, le 29 décembre 1675. Les troupes du Connecticut ont souffert plus que celles du Massachusetts ou de Plymouth et ont été contraintes de rentrer chez elles.

    Le 30 décembre 1686, Sir Edmund Andros, scintillant d'écarlate et de dentelle, débarqua à Boston, en tant que gouverneur de toute la Nouvelle-Angleterre. À l'automne de 1687, Andros, accompagné d'une partie de son conseil et d'une garde de soixante soldats, se rendit à Hartford et, entrant à la Chambre d'Assemblée, alors en session, demanda la charte du Connecticut et déclara le gouvernement colonial dissous. . Réticente à renoncer à la charte, l'assemblée prolongea ses débats jusqu'au soir, lorsque la charte fut présentée et déposée sur la table. Sur un signal pré-concerté, les lumières furent immédiatement éteintes, et un capitaine Wadsworth, s'empara de la charte, et l'emporta, sous le couvert de la nuit, et la cacha dans le creux d'un chêne. [Cet arbre devint finalement connu sous le nom de Charter Oak, et un pont sur la rivière Connecticut porte son nom à Hartford.] Les bougies, qui avaient été éteintes, furent bientôt rallumées, sans désordre mais la charte avait disparu. Sir Edmund Andros, cependant, assuma le gouvernement, qui fut administré en son nom, jusqu'au détrônement de Jacques II, en 1689, et à l'élévation du prince d'Orange, sous le nom de Guillaume III.

    Lors de cet événement, le Connecticut, méprisant le gouvernement qu'Andros avait nommé, et « qui, dit un historien des années 1800, avait toujours craint que ce soit un péché d'obéir », la charte secrète a été prise de son cachette, le 19 mai, « décolorée, mais non effacée. » L'assemblée fut convoquée, et les archives de la colonie furent de nouveau ouvertes.

    Peu de temps après, un autre empiétement sur les droits de la colonie a été tenté et noblement résisté. En 1692, le colonel Fletcher est nommé gouverneur de New York, avec une commission pour prendre le commandement de la milice du Connecticut. Comme il s'agissait d'un pouvoir que la charte avait réservé à la colonie, la demande du colonel fut rejetée. À l'automne 1693, Fletcher se rendit à Hartford, dans l'intention de faire respecter sa commission. La législature était en session. La demande a été répétée et refusée. Les compagnies de Hartford reçurent alors l'ordre de se réunir, devant quoi Fletcher ordonna que sa commission soit lue.

    Mais à présent on n'entendit plus que le bruit des tambours, que le capitaine Wadsworth, l'officier supérieur des compagnies, ordonna de battre. 'Silence !' s'exclama Fletcher, et l'aide de Wadsworth s'exclama : 'Tambour, tambour, dis-je !' Fletcher répéta : 'Silence !' et Wadsworth cria, 'Tambour, tambour !' Wadsworth se tourna vers Fletcher, sur qui ses yeux brillaient de feu et d'indignation, ajoutant : « Monsieur, si je suis de nouveau interrompu, je ferai briller le soleil à travers vous dans un instant !» C'était assez. La crête du colonel hautain tomba instantanément, et peu de temps après il partit pour New York. Sur une représentation de l'affaire au roi, il décida que le commandement de la milice, en temps de paix, appartiendrait au gouverneur mais, en cas de guerre, un nombre déterminé serait placé sous les ordres de Fletcher.

    La source: Une histoire des États-Unis, par Charles A. Goodrich, 1857


    Histoire du Connecticut
    J'ai commencé à ajouter diverses informations historiques sur le site Web pour mieux vous donner une idée de ce que vos ancêtres ont vécu et ont peut-être vu prendre forme au début de l'histoire du Connecticut.

    Registres du recensement du Connecticut
    Cette section du site a été entièrement refaite.

    Archives coloniales du Connecticut
    Colonial Connecticut Records est une collection numérique créée par le personnel des bibliothèques de l'Université du Connecticut.


    Voir la vidéo: Connecticut for Kids. US States Learning Video (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Haley

    la réponse compétente

  2. Gabino

    au moins j'ai aimé.

  3. Selwin

    Merveilleux, très bonnes informations

  4. Travion

    Je veux dire que vous n'avez pas raison. Je peux le prouver. Écrivez-moi dans PM.

  5. Hamden

    C'est juste incomparable :)



Écrire un message